bio

Vive, éclectique et sensorielle

Quand je marche une ville, celle où j’habite ou celle que je visite, je souris aux musiciens de rue. Peu importe où je suis et d’où je viens, à tout coup, ils me répondent. J’aime ces regards chargés de sens, l’espace d’un instant. On communique, simplement.

Je frissonne souvent. De froid ou d’émotion, c’est selon. Je préfère le frisson d’un moment à celui d’un courant d’air. Frileuse, dehors reste ma pièce préférée.

Graphiste depuis toujours, je trace mon chemin dans cet univers depuis l’âge de 16 ans. L’université a été une étape déterminante, où j’ai saisi l’étendue du fond, de la forme et de la fonction.

Curieuse, je m’intéresse à mon sujet. Facilement émerveillée, mes découvertes sont des éléments que je traite avec mon rationnel et mon intuitif.

Je m’intéresse à l’image. Parce qu’une image, ça n’a rien de sage.

loin d’être
sage comme
une image

Tout est mouvement

Et je m’y adapte. Une image, même fixée dans le temps, est en mouvement. Elle a son rythme, ses intonations et son écho.

Et la sagesse ?

Je ne suis pas sage comme une image. Discrète, oui. Surtout animée, curieuse, rieuse et parfois effervescente.

Les lieux, le contexte et l’environnement sont ma matière première.

Avec elle, je crée. Pour faire émerger des marques, naturellement.